Tupiza, un petit air de far west en Bolivie

Cette ville se situe dans le sud de la Bolivie à environ 800 km de La paz. Nous avons décidé d’aller dans cette ville qui n’est pas vraiment connue des touristes car l’excursion que nous voulions faire dans le salar d’Uyuni partait de là bas. C’est dans cette ville que nous avons rejoint nos amis Français (rencontrés à Cuzco) pour passer 5 jours ensemble mais avant ça nous avons découvert les alentours de Tupiza.

Comment se rendre à Tupiza depuis La Paz ?

Rien de compliqué ! En Bolivie mise à part le bus ou le bus il y a le bus. Nous sommes donc directement allés au terminal de La Paz (deux jours avant le départ) pour prendre nos billets. A l’entrée du terminal il y a un point information où une demoiselle nous a donné un papier avec les 6 compagnies qui réalisaient le trajet que nous souhaitions faire, du coup nous les avons toutes faites pour comparer les prix et les horaires. Notre choix s’est arrêté sur Trans del Sur 1, un bus semi cama pour seulement 100 bs par personne soit 13.40€ pour 14h de route (oui oui on vend du rêve !). Nous sommes partis à 15h pour arriver le lendemain vers 06h. Le trajet s’est bien passé même si les autobus ne sont pas aussi confortables que ceux du Pérou. Nous devons absolument vous raconter notre petite aventure dans ce bus.

Premièrement il n’est pris que par des locaux, j’étais la seule tête blonde du bus, ils ne servent pas à manger et il n’y a pas de toilettes. Pendant le trajet, le bus s’arrête une fois à Oruro (où on peut aller aux toilettes), puis il devait s’arrêter à Potosi mais non il ne s’est pas arrêté… Vers 01h30 du matin le bus s’arrête, tout le monde descend et Alberto me dit « ah cool on va faire une
pause pipi », moi la tête dans le …. je descend car évidemment je dois aussi aller au toilette et à en sortant le choc… nous sommes arrêtés au milieu de nul part et tout le monde est en train de pisser les uns à côté des autres en mode « normal »…. Je regarde Alberto choquée de ce que je vois mais au final il est tard (ou tôt) donc on avance un peu pour trouver un coin tranquille, au moment où on passe on entend le petit prout de fin de pipi, du coup gros fou rire !! Moi qui devait faire pipi je ne tenais plus mais j’étais mal à l’aise devant tout le monde… on a attendu quelques minutes, beaucoup sont remontés et on s’est lancé… Quelle expérience, c’est bien la première fois de notre vie où l’on a pissé en groupe, vive la Bolivie et ses bus sans toilettes !

Où dormir à Tupiza ?

L’hostal Butch Cassidy est juste parfait. Pour le moment c’est le meilleur hôtel qu’on ait eu en Bolivie ! Il n’est pas situé dans le centre, mais à seulement 7 min à pied donc au calme. La literie est bonne, il y a de l’eau chaude, du wifi, un grand buffet pour le petit déjeuné, le personnel est super sympa. On peut utiliser la cuisine pour se faire à manger et il y a un grand salon avec des canap’ pour se reposer. Nous avons payé 21;50€/nuit, nous recommandons cet hôtel on a rien à redire !

Le plus de l’hôtel, il y a une petite supérette juste en dessous donc parfait pour se faire un petit repas le soir!

Que faire à Tupiza ?

Clairement, la ville est très petite et pour ne pas vous mentir il n’y a presque rien à faire ! Un petit tour dans le centre et sur la place vous prendra 1h… Mais nous avons choisi ce lieu pour faire une randonnée qui nous a bien plu !

Trekking La Vallée des Machos et la Porte du Diable

Nous avons donc pris le bus 1 avenue Chichas pour aller à « el vergel », c’est donc ce que nous avons dit au chauffeur et 5 min plus tard nous y étions (mais nous ne savions pas que c’était faisable à pieds), ça nous a coûté 2,5 bs soit moins de 50 cents pour deux.
Une fois en dehors du bus, nous avons suivi le chemin pour arriver au far west ! Nous avions vu les photos des roches dans le coin et franchement nous avions envie de découvrir. Cette balade, nous avons décidé de la faire en marchant mais des agences proposent de la faire à cheval ou en jeep pour ceux qui
n’aiment pas marcher.
Nous nous étions renseignés et on nous avait dit d’aller toujours tout droit, sauf qu’au bout de 10 minutes on s’est retrouvé à une patte d’oie, droite ou gauche ? On ne sait pas on prend à gauche, on avance un bon kilomètre entre des déchets de toute sorte, c’est dégoûtant et surtout il y a plein de chiens abandonnés qui n’ont pas l’air très sympas… Petit coup de stress, on est au milieu de nul part probablement perdu, ça pue, il fait chaud… On se demande ce qu’on fait mais on voit les montagnes au loin donc on décide de continuer. Au final nous avons rejoint le bon chemin (en fait pour ne pas se perdre il suffit de suivre les cacas de chevaux ou les traces de sabots et ainsi vous ne
vous perdrez pas comme nous!).

 

 

Nous commençons à bien nous approcher des montagnes, on voit beaucoup de cactus géants, et des formes de roches assez surprenantes ! La couleur de la roche est orangé c’est juste magnifique. Après quelques kilomètres nous tombons sur la fameuse Porte du diable « puerta del diablo », un genre de mur
de roche magnifique coupé au milieu pour nous laisser passer dans la vallée ! C’est assez impressionnant et pour le coup on se sent vraiment au Far West. A partir de ce moment, nous ralentissons le pas car nos yeux regardent partout et que l’on veut prendre le plus de photos possibles ! En continuant on tombe sur un guide avec trois français à cheval (ouf on est sur le bon chemin!). Nous arrivons dans la « valle de los machos », un endroit avec des roches de toutes formes mais vraiment bizarre, on se demande même comment la nature peut-être faite ainsi. Nous continuons notre chemin jusqu’à arriver au « cañon del
inca », à cette endroit il y a une petite cascade et ensuite il faut monter les roches pour poursuivre davantage. C’est un bel endroit où nous nous sommes arrêtés pour profiter du paysage. Nous n’avons pas continuer plus loin car ça faisait déjà 3 heures que nous marchions.

 

Nous avons vraiment apprécié ce décor en Bolivie, c’est surprenant et très joli ! L’avantage c’est que c’est un coin méconnu des touristes donc nous étions vraiment tranquilles ! Après ces deux jours tranquilou nous partons pour le temps fort de la Bolivie, le Salar d’Uyuni !