Sud Lipez et Salar d’Uyuni jour #3

Le troisième jour de notre trek dans le Sud Lipez et le Salar d’Uyuni est arrivé ! Après une nuit assez courte, nous avons continué notre traversée de cette région désertique dans le sud de la Bolivie en direction d’Uyuni. Au programme de la journée, des lagunes rouges, noires, des pierres aux formes improbables et un cimetière de trains ! Allons-y !

La Laguna Colorada dans le Sud Lipez

Avec une superficie de 60km2, cette laguna peu profonde (45cm) est notamment connue par sa couleur rouge (d’où son nom !) qui change en intensité pendant la journée. Cette coloration assez surprenante est due à la présence d’algues. Elle est aussi le principal point de reproduction de plusieurs espèces de flamants (andin, chilien et James, dont les flamants dans cette lagune représentent 50% de la population mondiale). Comme vous pouvez l’imaginer, nous avons profité pour faire le plein de photos de ces animaux si élégants. Comme détail significatif, cette lagune a été proposé par la Bolivie pour l’élection des sept nouvelles merveilles de la nature !

Arbol de Piedra (l’arbre en pierre)

Un arbre en pierre ? Franchement, après toutes les merveilles que nous avions déjà vues en Bolivie, ça ne nous aurait pas étonné ! Mais non, en fait il s’agit d’un énorme rocher (5 mètres de haut) qui a été sculpté avec cette forme d’arbre par le vent. Eh oui, le vent est impressionnant dans cette région du monde ! Avec son pied tellement fin par rapport au reste de la pierre, l’Arbol de Piedra a été nommé monument naturel, et il est facile de comprendre pourquoi ! Nous sommes restés une petite heure a voir les autres formations autour de l’arbre et faire de photos. C’était impressionnant !

Laguna Honda

Après nous avons continué l’aventure en jeep pour faire une petite halte aux abords de la Laguna Honda, dont la beauté réside surtout dans le reflet presque parfait du paysage sur la surface de l’eau.  Quelques photos, petite pause pipi dans la nature et un petit gâteau, puis c’est reparti !

Laguna Negra

Notre pause déjeuner nous la faisons dans un endroit incroyable : la Laguna Negra. Si la couleur de la Lagune Noire est déjà surprenante, les pierres qui entourent le lieu sont aussi impressionnantes ! L’arc du Diable, la sphinx… il y en a pour tous les goûts !

Après avoir mangé, les chauffeurs des 4 jeeps se sont réunis entre eux puis il ils sont revenus avec les visages un peu décomposés. Mauvaise nouvelle : le salar d’Uyuni était encore inondé a certains endroits et les chauffeurs n’étaient pas sûrs de pouvoir le traverser comme d’habitude en période sèche. Donc chaque chauffeur est allé voir son groupe pour poser la question : est-ce que nous préférions prendre le risque de traverser le salar ou alors continuer vers la ville d’Uyuni et visiter le salar le lendemain ? L’avantage de traverser le salar était uniquement le fait de rouler très doucement et pendant plusieurs heures dans un espace blanc infini (que nous allions de toute façon visiter le lendemain).

Pour nous la décision était très claire, nous voulions jouer la carte de la sécurité (surtout car nous avions encore 2 mois de voyage devant nous !). Une des 4 jeeps a décidé de partir à la traversée du salar, malgré les conseils des autres chauffeurs. On leur a dit « au revoir et bonne chance » et nous avons continué notre route vers Uyuni avec les autres jeeps.  Heureusement, le lendemain nous avons retrouvé les membres de la jeep aventurière sains et saufs, mais ils ont avoué que la traversée n’avait rien de spectaculaire !

Piedra del Condor

Sur la route vers la ville d’Uyuni, nous avons fait deux arrêts. Le premier pour voir une extension fantastique de rochers de formes oniriques. Dont la Piedra del Condor (oui, la pierre du Condor, pas très originaux ces Incas !). L’endroit vaut vraiment le coup d’œil.

Cementerio de Trenes de Uyuni

Et finalement, en arrivant a Uyuni, nous avons été les premiers a arriver au Cimetière de Trains. En effet, la plupart des « touristes » qui viennent a Uyuni visitent cet endroit vers midi, après la visite du Salar. Mais comme nous arrivions du Sud Lipez en fin de journée, nous avons été totalement seuls au cimetière. Et cela a rajouté encore un peu de mystère au lieu ! Il s’agit des anciens trains de transport de minéraux qui partaient vers le Chili avec des tonnes d’argent, d’or et d’autre métaux qui devaient apporter la richesse à la Bolivie. Malheureusement, la guerre et les conditions financières ont laissé les trains abandonnés ici. Malgré l’histoire un peu triste, l’endroit est vraiment surprenant et nous avons bien aimé !

Ville d’Uyuni

Après ces trois journées éprouvantes à plus de 4000 et 5000 mètres d’altitude, nous avons finalement rejoint la civilisation ! Et oui, la douche aussi ! Nous avons logé dans un hôtel assez sympa (selon les standards boliviens) avec de l’eau chaude et tout et tout ! Vous imaginez bien nos têtes quand nous avons entendu notre chauffeur nous annoncer la bonne nouvelle : les douches marchaient correctement ! Même si nous avons dû payer 10 bolivianos (1,20€) par personne pour une douche chaude, nous avons pris le plus grand plaisir a le faire.

Ensuite nous sommes partis dans le centre ville acheter nos billets pour la ville de Potosi pour le lendemain, et prendre une petite bière avec nos copains Elsa et Julien. Ça nous a fait du bien d’être à « seulement » 3400 mètres d’altitude ! Et pour couronner le tout, notre cuisinière Noémie nous avait préparé un dîner hors norme avec une bouteille de vin ! Nous avons dîné comme des rois (on sentait le savon après 3 jours sans eau courante, c’était magique on vous laisse imaginer le bonheur général).

Même si nous étions totalement crevés, nous étions prêts à découvrir le point culminant de cet excursion le lendemain : le Salar d’Uyuni ! Ne ratez pas notre prochain article, vous allez adorer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *