Une semaine dans un autre monde: Désert d’Atacama, Chili

Si on vous dit qu’il est le désert le plus aride du monde, et le plus haut en altitude ? Ou si on vous dit que c’est une des régions avec la plus grande richesse minérale et avec les plus grandes mines du monde ? Et si on vous dit qu’il ressemble tellement à la planète Mars que même la NASA fait ses tests de véhicule ici ? Non ? Ça ne vous dit rien ? Oui, en effet le désert d’Atacama est un lieu passionnant et pourtant très peu touristique ! Les grandes masses de touristes ne sont pas encore arrivées à cet endroit magique qui nous a laissé sans voix . Il est de loin le seul endroit dans le monde où nous avons dit  » Wow, tu as vu? » Ou « Regarde, regarde! C’est beau!  » Chaque demi-heure pendant 6 jours d’affilés!

Voici un résumé des choses que nous avons fait à Atacama pendant une semaine au Chili .

Comment arriver dans le désert d’Atacama?

Notre avion de la compagnie LAN a quitté Santiago et a atterri à l’aéroport de Calama environ deux heures plus tard. L’aéroport de Calama est petit mais il y a suffisamment de vols intérieurs et internationaux. Petite astuce pour payer moins cher : LAN et d’autres compagnies aériennes détectent l’adresse IP de votre ordinateur pour réserver des billets en ligne, donc si vous achetez depuis l’Europe vous payez beaucoup plus ! Idéalement, vous pouvez acheter des billets en ligne, mais une fois au Chili, ou alors avoir un bon ami qui peut l’acheter pour vous dans le pays même. Nous avons choisi la deuxième option et d’ailleurs nous remercions Jaime  et Pili de leur aide!

A Calama, nous avons loué un 4X4 pour 6 jours, ce qui nous a permis de promener librement dans le désert. Avoir votre propre voiture vous permettra de profiter sans limites de la beauté d’Atacama.

Calama Airport

Où dormir dans le désert d’Atacama?

Presque tous les hôtels sont à San Pedro de Atacama. San Pedro est le point de départ pour tous les voyageurs, avec des restaurants, une pharmacie et des banques dans le centre. C’est assez petit mais, heureusement, il n’y pas beaucoup de monde dans le désert ! Le bon point est que vous trouverez un hébergement pour tous les budgets. Nous avons choisi le Hostal Desert, un peu plus loin du centre- ville, mais très bien situé près de la route et proche de magasins d’alimentation. Nous n’avions pas de clim, mais le propriétaire Hugo est très sympathique et nous a aidés en tous points (visites, restaurants, comment se rendre à tel endroit etc..). Il y a bien sûr le wifi, une cuisine à la disposition des clients et un barbecue avec des hamacs (idéal pour les soirées sous les étoiles).

Jour 1 à Atacama, Chili – Exploration

Le premier arrêt fut au centre commercial de Calama pour remplir la voiture de nourriture et de boissons pour la semaine. Parmi les essentiels:  des litres d’eau, de la viande pour le barbecue et du pisco ! La voiture remplit nous avons commencé notre exploration. Nous avons commencé par Chiu Chiu, un charmant village connu pour la belle église de San Francisco, en adobe et considéré comme la plus ancienne du pays. Son intérieur est fantastique avec son toit en bois, paille et cactus qui laisse passer la lumière de manière à ce que l’on se croirait dans un endroit magique. Dans Chiu Chiu nous avons visité le lagon, une oasis d’eau douce idéale pour une baignade !

Chiu-chiu laguna Chiu-chiu (1)

Après avoir profité du paysage, nous avons pris la route en direction de Ayquina, et nous nous sommes arrêtés prendre des photos lorsque la route passe au dessus du Rio Salado.

Rio Salado

Au bout d’Ayquina il y a une zone de culture verte avec de grands arbres qui fait contraste avec le reste du désert.

Ayquina

Sur notre chemin vers Turi nous avons fait quelques belles photos sur une vaste plaine avec le volcan San Pedro en arrière-plan. Impressionnant ! Les bains de Turi sont de petits lagons thermales d’eau chaude, où l’on peut se baigner. Nous ne l’avons pas fait parce que le vent était trop fort. Mais nous avons fait un pique-nique, car malgré le vent la température était agréable.

Banos Turi 2 Banos Turi (1)

Et pour finir cette journée, nous sommes passés à Toconce, un petit village où il n’y avait pas beaucoup à voir pour retourner en direction de San Pedro de Atacama, rejoindre l’hôtel. La façon la plus rapide était de revenir directement à Calama est de prendre la route principale (plus rapide et plus sûre que les petites routes pleines de rochers). A quelques kilomètres avant d’entrer dans San Pedro, la vue sur la vallée est à couper le souffle. Nous vous laissons juger par vous-mêmes !

San Pedro 1

Jour 2 à Atacama, Chili-  San Pedro et ses alentours

Le deuxième jour, plus habitués à l’altitude et reposés, nous avons décidé d’aller explorer les alentours de San Pedro. Vous pouvez promener dans la ville pour découvrir les bâtiments typiques d’adobe et de boue.

San Pedro 3 San Pedro 2

Ensuite nous sommes allés visiter le Pukará de Quítor et la rivière de San Pedro. Un pukará est une ancienne forteresse des indiens pré-Incas. Les ruines de Quítor sont magnifiques. L’entrée est payante mais pas très chère. Nous vous recommandons de le faire dans la matinée parce qu’il faut monter plusieurs petites collines, avec le soleil et la chaleur ainsi que l’altitude du désert (plus de 2500 mètre au dessus du niveau de la mer) c’est assez difficile. La vue depuis en haut est spectaculaire et mérite vraiment la peine de faire un petit effort pour monter.

Pucara de Quitor

Pucara de Quitor (2)

Ensuite, nous sommes rentrés manger à San Pedro, et l’après-midi nous sommes allés visiter la célèbre Vallée de la Lune. L’entrée de la vallée est un peu plus chère, et le tour de cette zone se fait dans votre propre voiture. Il y a des bus qui font les visites, mais l’idéal est de le faire à son rythme, de s’arrêter quand on le souhaite car le paysage en vaut vraiment le coup.

Valle de la Luna 1

Valle de la Luna 2

De plus, il y a des zones qui sont difficiles d’accès, donc soyez prudent et patient (du coup les bus n’y vont pas). Il y a longtemps, dans la Vallée de la Lune il y avait une énorme mine de sel, et donc il y a des zones où tout est couvert de blanc (comme de la neige). Nous beaucoup aimé et vraiment eu le sentiment d’être sur une autre planète.

Valle de la Luna 3

Valle de la Luna 4

Cette vallée est divisée en plusieurs zones: l’une pour la marche avec de petites grottes et des rochers de formes étonnantes, et l’autre beaucoup plus large. Parmi les endroits à ne pas manquer, il y a l’amphithéâtre (un rideau magnifique de roches), l’entrée de la mine de sel, et la grande dune. Là-haut, nous avons apprécié un magnifique coucher de soleil (ne pas oublier d’apporter un coupe-vent parce que le vent souffle).

Valle de la Luna 5

Jour 3 à Atacama, Chili – Grande exploration et altitude

Le troisième jour, nous avons décidé de nous éloigner de San Pedro et parcourir une bonne partie du désert. Nous avons commencé vers Toconao, un beau village connu pour son clocher, qui a été détruit par un tremblement de terre, mais qui est maintenant reconstruit. Il y a aussi une boutique artisanale où ils vendent des produits fabriqués avec du bois de cactus. Joli et original!

Toconao

De là, nous sommes allés à Laguna Chaxa un étang de sel, un bel endroit pour observer les flamants roses! L’entrée est payante, mais pas très chère, et l’endroit est atypique. Il y a un chemin pour promener à travers le lagon et passer devant des flamants roses, on peut même les voir voler au-dessus de notre tête. Plutôt sympa !

Laguna Chaxa

Et puis sur le chemin du retour nous sommes allés à l’impressionnant Salar de Talar. Un petit conseil: si vous traversez la route, et que vous croisez la police, mieux vaut ne pas les dépasser car ils n’aiment pas! Nous nous sommes fait arrêter juste car ils n’ont pas apprécié…

Le Salar de Talar est assez loin (près de 2 heures de Toconao), mais il est si beau qu’il vous laissera bouche bée! Avant d’arriver, nous avons traversé des routes et vu les mille couleurs du salar d’en haut, c’était magnifique. Nous nous sommes arrêtés et nous avons été silencieux pendant quelques secondes avant de sortir les appareils photos. C’est un lieu magique et grandiose! Sur les photos vous pouvez voir toutes les couleurs de la pierre, du sel et du ciel. Nous avons également trouvé un groupe de lamas et autres animaux du désert.

Salar de Tara 2 Salar de Tara 3

Salar de Talar 1

Un peu plus loin du Salar de Talar il y  le lagon Tuyaito, qui n’est pas aussi beau mais qui a un charme (surtout avec des herbes jaunes). Le salar et le lagon sont à 3500 mètres au-dessus du niveau de la mer, de telle sorte que le mal de tête et les étourdissements nous ont poussés à redescendre lentement.

Salar de Tuyaito (1)

Sur le chemin du retour nous nous sommes arrêtés dans les lagons connus Miscanti et Miñiques, également appelés Highland Lakes, deux grands lacs à haute altitude où l’on pouvait faire de belles photos! Et le long du chemin nous avons passé quelques nandous (sorte de petite autruche), plusieurs lamas et même un renard du désert. Ce fut un grand jour avec des paysages vraiment extraordinaires. Et quelle meilleure façon de terminer une belle journée que de faire un bon barbecue et des cocktails à base de Pisco, la boisson nationale du Chili (et d’autres pays de la région), en regardant les étoiles dans un des ciels les plus propres planète!

Laguna Altiplanica

Jour 4 à Atacama, Chili – Thermes de Puritama

Après une promenade matinale à San Pedro, nous sommes partis vers le nord. Le premier arrêt fut Guatin, une petite ville connue pour sa forêt de cactus. Et la destination finale de cette journée était de passer une bonne partie de l’après-midi dans les Thermes de Puritama, un paradis au fond d’un canyon dans le désert! Puritama était probablement l’un des endroits que nous avons le plus aimé durant notre séjour. Et pas seulement pour les sources d’eau chaude, mais parce que l’endroit est vraiment magique et relaxant. A l’abri du vent, plein de végétation et avec peu de monde. Le rêve!

Termas de Puritama

Jour 5 à Atacama, Chili – Frontière avec la Bolivie

Cette journée fut consacrée à la découverte de la région près de la frontière avec la Bolivie et de l’Argentine. Nous avons suivi la route principale en direction de Paso Jama. Sur le chemin, nous avons fait quelques arrêts pour photographier les magnifiques volcans (en profitant du ciel, il était clair et la visibilité était parfaite), et aussi s’arrêter pendant un certain temps pour voir des flamants roses et des lamas.

Volcan

Flamencos Atacama

Le passage vers la Bolivie est très peu fréquenté et la route est plutôt un chemin de pierre (nous ne pouvions pas aller au-delà). Mais de l’autre côté de la frontière, nous avons vu de loin la Laguna Verde et Laguna Blanca.

Paso Frontera Chile Bolivia

De retour à San Pedro, dans l’après-midi, nous sommes allés pour une baignade dans le lagon Cejar. En fait ce sont deux lacs, un grand mais toxique où la baignade n’est pas autorisée et un plus petit avec une concentration élevée de sel, où nous flottons très facilement! Petite astuce : il y a deux options pour visiter le lagon, la première payante avec un temps illimité, et l’autre gratuite, mais limité à 30 minutes. Nous avons choisi la deuxième car il n’est pas recommandé de rester longtemps dans l’eau (pour la grande quantité de sel).

Jour 6 à Atacama, Chili – Vallée de la Mort et retour

Pour notre dernière journée dans le désert d’Atacama, notre vol était prévu dans l’après-midi. Nous avons donc décidé de passer la matinée à visiter le marché artisanal de San Pedro. C’est un endroit très agréable pour se balader et voir l’artisanat local, nous avons trouvé de jolis souvenirs de toutes sortes. Parmi les choses que nous avons acheté ; une écharpe en laine d’alpaga de haute qualité, un paquet de quinoa et bracelets de pierres précieuses.

Après manger, en direction de l’aéroport, nous sommes passés par la vallée de la mort. C’est un joli petit canyon accessible en voiture (il y a des zones très difficiles d’accès et certains préfèrent faire du vélo de montagne) avant de reprendre notre vol vers Santiago.

Valle de la Muerte

Miam YummyMiam

San Pedro a beaucoup de restaurants que nous aimons! La nourriture est généralement savoureuse et variée, en particulier la viande (difficile à trouver du poisson dans le désert!) ainsi que les légumes avec du riz. Le plat vedette du Chili est le ceviche, une préparation de thon cru mariné dans du jus de citron, servi froid avec une salade et de légumes finement haché.

IMG_20160427_193826

La boisson la plus connue au Chili, le pisco sour que nous vous conseillons car c’est une tuerie!! C’est à base de citron vert, pisco (alcool de raisin), blanc d’oeuf (et oui même si ça paraît bizarre c’est excellent). Il y a des recettes différentes mais goûtez-le !

Pisco Sour
Pisco Sour (depuis www.radiocampuspau.fr)

Restaurant Blanco: avec une belle décoration y une qualité excellente de nourriture, le Blanco nous a impressionné avec ses salades et son céviche. Les prix sont accessibles.

Restaurant Tierra: Avec une décoration rustique en adobe, la nourriture est savoureuse et les prix très abordables (12€ pour un menu)

Restaurant Adobe: Même si c’est un lieu fait pour les touristes, l’adode est un lieu très sympa, avec de la musique en direct tous les soirs et une ambiance agréable. La nourriture est bonne et le personnel rapide et aimable. L’unique point négatif que le lieu est un peu bruyant.

Restaurant El Toconar: L’unique restaurant de la zone qui nous a un peu déçu car la nourriture n’était pas exceptionnelle et le lieu en lui même bof bof.

 Recommandations

Le désert d’Atacama est situé en altitude (entre 1500 et 4000 mètres pour les principaux lieux). Voici selon nous les précautions à prendre :

– Comme la plupart des attractions sont au-dessus de San Pedro, prendre un petit déjeuner léger, puis partir. Ne pas manger avant de prendre la route pour éviter la Puna (altitude) et ne manger que lors du retour à San Pedro (lorsque vous descendez).

– Ayez toujours beaucoup d’eau et de nourriture avec vous, le désert est très sec et il n’y pas de magasins ou supermarchés en dehors de San Pedro.

– Le désert est l’un des ciels les plus purs de la planète et le soleil frappe fort, il est donc nécessaire de se protéger du soleil.

– Souvent venteux! Méfiez-vous également de protéger les yeux de la poussière et du soleil.

– Si vous allez avec votre propre véhicule, vous verrez qu’à 2500 mètres, le moteur ne répond pas (on peut être à pied planché et ne pas bouger d’un centimètre) mais c’est normal, c’est le manque d’oxygène.

– Bien qu’il existe de nombreuses agences à San Pedro, il faut bien calculer les itinéraires et savoir conduire dans des conditions différentes de d’habitude. Par exemple nous n’avons pas pus aller aux geysers de Tatio parce que notre voiture n’était pas adaptée.

– La station essence est uniquement située à San Pedro alors faites bien le plein avant de partir pour ne pas tomber à court.

Like this?/Vous avez aimé?/Te gusta?