Notre arrivée au Vietnam

Après avoir passé plus de 2 semaines au Japon, le temps est venu pour nous de continuer notre tour du monde et partir pour le Vietnam. Nous avons passé de très bons moments au Japon du coup on se dit que ça va bien nous changer d’aller au Vietnam. Continuez à lire, vous allez voir qu’on avait bien raison !

Notre arrivée au Vietnam depuis le Japon : un sacré changement de culture

En faisant nos recherches pour ce pays, les avis sont très mitigés ce qui n’est pas franchement pour nous rassurer : le pays des arnaqueurs, etc. On sait que l’on passe d’un pays riche et ultra respectueux à un pays en développement où les gens ne seront pas aussi gentils qu’au Japon (selon les guides et d’autres blogs), où l’on essaie de vous faire payer toujours plus et de vous arnaquer autant que possible (heureusement, après quelques semaines au Vietnam, notre expérience à été bien différente, et aujourd’hui on peut dire que nous apprécié le contact avec les vietnamiens !) . Mais en même temps vous connaissez des gens plus respectueux qu’au Japon ? Nous pas ! Il faut aussi prendre en compte que nous voyageons depuis 6 semaines, la fatigue commence à se faire sentir !

Un vol mouvementé

Nous quittons donc le pays du soleil levant en prenant un vol depuis Narita jusqu’à Hanoï. Nous voyageons de nouveau avec la compagnie Japan Airlines. Le vol est prévu pour 18 h, nous sommes en salle d’attente et ils annoncent d’aller au toilette avant le vol car il risque d’y avoir des turbulences… Là, je regarde Alberto interpellée par cette annonce… C’est la première fois qu’on entend un truc pareil avant d’embarquer ! Ils ne sont pas très rassurants, je vais les écouter du coup… au final le vol s’est très bien passé, il y a eu effectivement des turbulences au début mais rien de trop flippant. L’avion était grand et bien confortable, la nourriture correcte et les hôtesses de l’air à la perfection (comme toujours avec Japan Airlines).

Enfin arrivés au Vietnam….en plein milieu de la nuit !!

Sachant que nous allions arrivés tard à Hanoi nous avons décidé au préalable de réserver un hôtel près de l’aéroport avec navette incluse pour ne pas avoir à aller jusqu’au centre etc… Effectivement pour nous il était déjà minuit et nous étions fatigués du voyage.

En arrivant, quelqu’un a une pancarte avec nos noms, cool ils sont à l’heure. On lui dit que l’on va d’abord prendre de l’argent au distributeur avant de partir. Chose faite, aucun soucis, on sort et là « oh mon dieu c’est quoi cette chaleur à cette heure de la nuit !!! Très humide bref on a chaud !! »

Nous prenons la route pour 5 min car l’hôtel est franchement proche. Le conducteur doit avoir à peine 16 ans et ne parle pas anglais, ni même bonjour mais on s’en fiche on veut juste une douche et un lit ! On arrive il monte nos affaires, la chambre est correcte et alléluia il y a une clim !

Il est 2h du matin on est douché et on peut enfin se coucher, on en peut plus !

Un premier contact mitigé

4 heures plus tard on se réveille youhou il fait méga chaud et il y a du bruit dans la rue.. Comme on doit partir pour Hanoï on se prépare tout doucement car nous ne resterons qu’une journée dans la capitale donc on final on va essayer d’en profiter !

On doit prendre un bus de l’aéroport jusqu’au centre, on demande donc à l’hôtel pour nous y accompagner mais ils veulent nous faire payer, ah ah il y a 500 mètres, le soucis c’est qu’on ne peut pas y aller à pieds c’est une « voie rapide » bref on dit ok mais on négocie le prix avant car on a bien compris qu’il voulait de l’argent. On négocie 5000 dongs. Il appelle son ami qui arrivera quelques minutes après. En attendant on fait le check out, et on paye pour notre nuit d’hôtel, c’est toujours le jeune de 16 ans qui ne parle pas anglais et qui est aimable comme une porte de prison.. bref on paye mais il n’a pas de monnaie pour nous rendre la différence, du coup il nous dit tant pis… Pas de bol pour lui il est tombé sur nous, il veut nous faire payer le taxi pour 500 mètres donc j’exige qu’il nous rende la différence… ça ne lui plaît pas (à nous non plus) mais il finit par trouver des billets (magique !).

Le taxi arrive on redemande bien si c’est ok pour le prix car c’est juste 5 min de voiture. « Yes, yes, 5000 ok ».

Ok.

Pas même le temps de sortir qu’il nous dit « money, money » (ah ben en fait il connaît un mot en anglais!), je déteste cette façon de faire mais nous ne sommes pas chez nous, on sort le billet et là il râle dans sa langue. Un autre taxi voit que nous ne comprenons pas (en fait si on comprend qu’il veut plus d »argent sauf qu’on fait genre de ne pas comprendre) l’autre nous dit que c’est pas 5000 mais 50 000, ah ah il veut juste un 0 de plus !! Nous avions entendu des arnaques en tout genre dans ce pays et à peine arrivés nous y sommes confrontés ! Pas cool, au final on fait la conversion et certes c’est 3 euros mais si on commence comme ça ça ne va pas le faire ! On lui donne son argent et on part prendre notre bus.

Nous sommes bien fatigués mais contents d’être arrivés, nous sommes un peu sur la réserve quand au Vietnam, mais nous voulons nous faire notre propre avis ! On sait qu’on risque de se faire avoir, qu’ils nous voient comme des dollars ambulants mais on a confiance sur le fait que ce soit un beau pays ! Heureusement, le reste de notre séjour au Vietnam nous a montré que les gens sont en général très aimables et ouverts !

Suite au prochaine article dans la ville d’Hanoï.

Like this?/Vous avez aimé?/Te gusta?