Huaraz, petit paradis dans les hauteurs du Pérou

Après notre séjour de quelques jours à Lima, capitale du Pérou, nous repartons vers le nord en direction de Huaraz. Huaraz est un  petit coin de paradis au pied de la cordillère de Andes, cette ville est connue pour être le point de départ de nombreuses randonnées. On l’appelle également « la petite Suisse des Andes » grâce à son panorama. Nous avons décidé d’y poser nos valises quelques jours pour profiter de la nature après quelques jours passés à Lima.

Comment aller à Huaraz ?

Nous avons pris un bus de la compagnie Oltursa pour 35 soles par personne soit 10 euros, il y en a pour 8 heures de trajet, il y a des départs de jour ou de nuit. Le bus est très confortable, on nous sert de quoi manger et boire, il y a le wifi (il ne marche pas toujours) et le personnel est très aimable. Nous recommandons cette compagnie pour ce trajet.

Où dormir à Huaraz?

Nous avons choisi de prendre un airbnb. En effet après notre mésaventure dans un hostel de Lima nous avons préféré tenter le AirBnb et nous avons eu raison. Nous avons été reçus par Luis et le logement était parfait ! Deux grands lits, une douche (chaude), une cuisine et une terrasse avec une magnifique vue sur la cordillère, on ne pouvait pas demander mieux !

Que faire à Huaraz ?

Jour 1 à Huaraz : visite de la ville

A la base nous sommes venus dans cette ville car c’est de cet endroit qu’il est possible de faire des treks dans les Andes et beaucoup de visites autour. Etant donné que la ville est déjà à 3052 mètres d’altitude nous avons décidé le premier jour de se la jouer cool pour s’acclimater en visitant la ville.

Nous avons donc fait un tour sur la Plaza de Armas qui est toujours animée, on y croise des locaux avec leur lamas, c’est bien le Pérou ! Ensuite nous nous sommes dirigés vers la cathédrale et la rue commerçante (impossible de la louper c’est la seule grande rue de la ville). La ville n’est pas très grande donc nous y avons pris notre temps. Nous sommes ensuite passés voir le marché local avec tous les fruits et légumes du pays, un endroit très coloré et bien animé !

Nous en avons profité pour réserver notre trek du lendemain. Nous sommes passés par Sechin tours car nous voulions absolument voir le glacier Pastoruri, le prix était de 40 soles par personne pour la journée mais nous avons négocié à 35 soit 10 euros. Il existe beaucoup d’agences différentes, nous avons été contents de la nôtre mais il y a peut-être mieux (ou pire), n’hésitez pas à partager votre expérience en commentaire.

Donc ce soir-là nous sommes rentrés assez tôt pour nous faire à dîner à l’appartement et nous nous sommes couchés tôt pour être en forme pour la grosse journée du lendemain !

Jour 2 à Huaraz : Glacier Pastoruri

Après une bonne nuit de sommeil (mais un peu fraîche), nous avons rendez-vous à 9h30 sur la place d’où partent tous les bus pour les tours. Nous avons 70 km à faire pour arriver à notre destination mais ça pendra 3h car nous nous arrêtons en chemin.

Tout d’abord, le guide est très sympa, nous parlons tous espagnol dans le bus donc parfait. Il nous donne beaucoup de recommandations par rapport à l’altitude car nous allons monter à plus de 5000 mètres (à tel point qu’il nous a presque fait peur), mais au final il a eu raison car il ne faut pas prendre à la légère le mal d’altitude.

Notre premier arrêt est dans un restaurant local, où nous nous arrêtons prendre un mate (infusion de feuilles de coca) pour éviter le mal de tête, et nous prenons également un aspirine au cas où. Nous prenons un léger petit déjeuner car il n’est pas recommandé de manger beaucoup avant de monter en altitude (à moins que vous ne vouliez vomir). Notre guide nous recommande de réserver notre repas du midi car au retour nous y passerons pour manger.

Suite à cette pause nous reprenons la route en passant par la Cordillère Blanche. Nous nous trouvons dans le département de l’Ancash. Nous arrivons dans le parc national de Huascaran où nous payons 10 soles par pers (3 euros) pour entrer (ça sera le seul paiement extra de la journée). Ce parc comprend la plus haute chaîne de montagnes tropicales du monde, et l’une des plus grandes biodiversités du Pérou.

Nous faisons notre première arrêt pour voir les eaux gazeuses de la région. Nous nous arrêtons dans un panorama à couper le souffle au milieu de la Puma Pampa où nous découvrons des eaux gazeuses naturelles.

Ensuite autour de nous, nous voyons aussi les grandes plantes, des cactus d’une forme un peu spécial. En fait ce sont des « puyas raimondi » qui sont des cactus géants fleurissant tous les 3 ans. Assez impressionnant par leur taille !

Nous reprenons le bus en traversant cet endroit magnifique pour nous arrêter voir les eaux colorées. En fonction du soleil la couleur de l’eau change, on peut voir jusqu’à 6 couleurs différentes selon le temps c’est magnifique.

Enfin nous nous garons pour aller voir le glacier Pastoruri.

Après toutes les recommandations du guide nous commençons à marcher très doucement pour être sûrs d’arriver en haut… En soit il n’y a rien de difficile car il faut monter environ 1 heure et la même chose pour le retour mais ce qui est compliqué c’est le manque d’oxygène… on sent qu’on va au ralentit, que nos jambes ont du mal à suivre et que si nous tournons la tête trop rapidement on a la tête qui tourne. Du coup on y va vraiment doucement en faisant des petites pauses pour boire de l’eau assez régulièrement. Les derniers mètres deviennent difficiles mais on commence a bien voir le spectacle et rolala ce que c’est beau !!

Nous arrivons tout en haut près du glacier Pastoruri, on sent le vent qui souffle et il fait beaucoup plus froid qu’en bas mais le paysage est magnifique ! C’est le premier glacier que nous voyons en Tour du Monde et c’est vraiment magnifique ! Le glacier se trouve à plus de 5000 m d’altitude, malheureusement avec les changements climatiques il fond à vue d’œil et d’ici quelques années il aura totalement disparu.

Au retour il n’y aura qu’un arrêt au restaurant pour aller manger (et nous en avions bien besoin car nous sommes arrivés à 16h et la faim se faisait sentir). Nous mangeons une soupe et un plat local appelé Levantamuertos (littéralement, lève-morts), a base de céréales et légumes, très bon !

Nous avons passé une excellente journée, la marche n’a pas été difficile et nous sommes complètement conquis par les paysages que nous avons vu !

Jour 3 à Huaraz : une presque-randonnée en solo

Pour notre dernier jour dans les hauteurs de Huaraz nous nous sommes levés un peu plus tard du coup nous nous décidons à partir faire une randonnée en solo. Nous sommes tombés sur un site internet avec une randonnée faisable en toute autonomie et pas trop compliquée donc nous nous mettons en route. Et là, on monte, on monte… mais les endroits que l’on traverse nous paraissent de plus en plus dangereux (des chiens errants, des gens qui nous regardent bizarrement, des quartiers qui ressemblent à des bidonvilles…). Du coup nous  sommes redescendus et nous avons promené dans la ville parce que c’était franchement pas rassurant…

Où manger à Huaraz ?

Nous avons mangé au Trivio Resto Bar, un restaurant assez sympa où les ingrédients sont biologiques. Nous avons mangé pour pas cher et le service était sympa. Le menu change très souvent car c’est de produits frais et de saison. En plus le Wi-Fi marche assez bien, ce qui n’est pas négligeable à Huaraz !

Conclusion de notre séjour à Huaraz

Ces quelques jours à Huaraz nous ont fait du bien. Le panorama est juste magnifique, la ville en elle même n’a pas spécialement de charme mais les possibilités aux alentours en font une destination de choix ! Maintenant direction le nord du pays pour de nouvelles aventures.

Like this?/Vous avez aimé?/Te gusta?